Pourquoi vouloir toujours contrôler ?

Je suis et reste persuadée que la vie ne nous donne jamais d’épreuves que nous ne puissions surmonter et que pour se faire, elle nous adresse souvent des petits signes MAIS il n’est pas toujours évident de les reconnaitre ou de les entendre !

Pourquoi ? parceque nous aimons contrôler, nous avons nos certitudes, nos envies !!Nos attentes sont donc liées à celles-ci !

Alors voici la question que je pose souvent à ceux qui sont « déçus » de ne pas obtenir la « réponse » qu’ils attendaient.

« Pourquoi êtes vous certain que cette réponse n’est pas la bonne ? Avez-vous des dons de voyance vous indiquant le bon chemin à prendre ? J »...Si oui, alors qu’attendez vous ? 

A trop vouloir une solution précise, une réponse précise, nous restons fermés sur nos positions, nous refusons d’admettre qu’il y a d’autres possibilités ! mais peut être que ces éventuelles solutions nous font peur car nous ne savons pas comment réagir puisque nous nous étions préparés à une toute autre solution !...nous sommes donc souvent destabilisés…

J’aimerai partagé avec vous cette histoire que j’aime beaucoup car je trouve qu’elle illustre parfaitement mon propos.
C’est un prêtre qui est perdu dans le désert et qui tombe dans un trou de sable mouvant…lentement, heure après heure, il s’enfonce en demandant de l’aide au Seigneur ! tout à coup un pompier passe et lui propose son aide, le prêtre lui répond « non merci, Dieu saura me sauver ».
Quelques heures plus tard, le prêtre est enfoncé à hauteur du menton. Un nouveau pompier passe et lui propose son aide, le prêtre lui donne la même réponse qu’à son collègue « non merci, Dieu saura me sauver ».
1 heure plus tard le prêtre arrive au Paradis et demande à parler à Dieu.
« Pourquoi m’as-tu fait ça ? je t’ai servi toute ma vie, j’ai suivi tes ordres, j’ai aidé mes fidèles !! pourquoi m’as-tu abandonné ? »
Dieu lui répond simplement « je t’ai envoyé 2 pompiers ! que voulais tu que je fasse d’autre ?... »

Ne cherchons pas à repporter NOS « échecs » sur les autres sous prétexte qu’ils n’ont pas eu la réaction que NOUS voulions !...

Essayons de voir les possibilités éventuelles sous 1 autre angle, acceptons qu’il n’y a pas qu’1 seule et unique bonne solution pour notre bon cheminement, que nous ne sommes pas vraiment objectif et que nous choisissons la solution qui nous fait le moins peur, la plus simple …

Pourtant, « toucher le fond » peut être l’étape à vivre pour pouvoir rebondir, avancer, comprendre la « leçon »…

Essayons de faire un peu plus confiance à la vie ! 

Alors je vous en prie, ne dites plus JE VEUX CI, JE VEUX CA ?, mais plutôt « je souhaite vivre ce qu’il y a de mieux à vivre pour mon épanouissement, quitte à passer par des moments douloureux…que je puisse vivre ce qui est BON pour moi, pas forcément ce que je VEUX ...»

La douleur, la souffrance, les erreurs, les blessures ont besoin d’être vécues, ressentis dans notre chaire, notre âme pour pouvoir apprécier les belles choses de la vie, ne pas se déconecter de nos émotions diverses, pouvoir être agréablement surpris par de petits rien…

Gardons notre âme d’enfant, laissons un peu de place à notre enfant intérieur…

 Prenez le temps d’un peu de recul et de vous rappeler toutes les « solutions » bénéfiques dans votre vie auquelles vous n’aviez pas pensé et qui, au bout du compte, vous ont apporté bien plus que ce que vous pensiez…

Laissez votre égo de côté et « osez » voir toutes ces belles choses…

Il faut souvent perdre pour pouvoir faire de la place à autre chose !...

Ne laissez pas la « peur de… » prendre le pouvoir, vous obliger à vouloir tout maitriser au risque de ne pas ouvrir la BONNE PORTE… 

Osons chercher LA porte…même si celle-ci ne nous mène pas où nous voulions aller, peut être qu’elle s’ouvrira sur des terres inconnues bien plus riches et belles ! celles des BELLES & BONNES RENCONTRES, des OPPORTUNITES, des BELLES SURPRISES…BREF, 

CELLE DE NOTRE BONHEUR