Des maladies courantes

Petit à petit je complèterai cette rubrique! n'hésitez pas à me faire part de vos souhaits! quelle maladie souhaiteriez vous voir décodée?

ALLERGIE : Vaste sujet au combien passionnant! beaucoup de choses à dire mais je vais essayer d'aller à l'essentiel!

L'allergie nous parle de séparation vécue dans l'intolérence ou le rejet ou la peur ou le dégoût. 
Elle est une réaction de "survie" face à un stress trop lourd à "porter".
Elle nous parle également de notre difficulté à trouver notre place, notre difficulté à nous adapter aux gens, aux situations qui semblent être dangereux pour nous!
A quelle croyance négative fait elle référence? très souvent sa source se trouve dans l'enfance où l'épisode intial a été vécu sous forme "d'agression" (plus elle a été ressenti avec violence, plus l'allergie sera grave et toute situation ou personne y faisant écho ravivera cette notion de "danger mortel").
Généralement, l'élément déclencheur se trouve dans des actes banales du quotidien, un moment où l'on s'est senti séparé physiquement ou spirituellement ou virtuellement d'une personne, d'un objet, d'un animal. L'endroit où s'est vécu cet élément déclencheur est tout aussi important...
A partir de là, il y a eu un avant et un après! cet élément déclencheur a, le plus souvent, été vécu dans l'isolement, pas osé en parlé (sur le coup ça n'a pas semblé important ou on ne s'en est pas rendu compte en allant immédiatement le refouler dans l'inconscient). 
Quelle type d'allergie avons nous choisi pour nous "protéger"? nous mettre "à distance" quand le "danger" arrive? nous permettre de nous "isoler"? nous couper des "autres" qui nous étouffent? rechercher l'approbation de ceux qu'on aime?...
La source allergène ( pollen, arachide, fruits de mer, poussière, gluten etc...) nous apportera une précision afin de faire le lien avec l'élément déclencheur, sa valeur symbolique.
Quant aux symptômes, ils nous parleront de ce qui est en souffrance, ce qu'on cherche à protéger (ça gratte, ça pique, ça me fait éternuer, pleurer, j'ai les yeux qui gonflent etc...).
Aussi étrange que celà paraisse, l'allergie pourrait également nous parler d'un conflit entre "j'aime mais je ne veux pas, ne veux plus, mais j'aimerai quand même à condition que..."
Lorsque l'allergie est en rapport avec une personne (on le saura grâce à la croyance négative, au décodage), alors très souvent, ça veut dire que malgré le "dégoût" ou la peur ou le rejet ou  je ne sais qu'elle autre pensée négative que cette personne a suscité en nous, nous cherchons malgré tout, une forme d'approbation, de reconnaissance, de "rassurance" de sa part...
Lorsque l'allergie est en rapport avec une personne que l'on aime, il est bon de se poser les questions suivantes :
"ai je peur de ne pas être à la hauteur dans mes relations avec elle?, de ne pas être assez bien pour elle?, selon elle?", "ai-je peur de la décevoir, de ne pas mériter son attention?
L'allergie est également une façon de poser un NON, de s'affirmer sans avoir à prononcer clairement ce mot tabou qui risquerait d'être mal pris, mal interprêté et pourrait faire que nous ne serions plus aimé(e)...
Elle nous parle également d'une association d'idée qui est bonne ou mauvaise selon nous mais que nous ne voulons pas revivre! pourquoi? peur de ne pas mériter ce plaisir? peur d'affronter le "mal"?, peur de souffrir à nouveau?.


Voici quelques pistes pour vous aider à trouver au moins l'élément déclencheur:
Le pollen, souvent lié : à l'extérieur, lieu en rapport avec nos amours, la sexualité, le charnel
L'eau, souvent lié : à la noyade, la mer, la mère etc...
Les acariens, souvent lié : aux endroits poussiéreux, la chambre, une grange, une ferme etc...
Le gluten, souvent lié : aux réunions de famille, au pain, aux enfants dont un des parents n'est pas le vrai (batard), séparation, pensionnat etc...

L'allergie nous invite, à OSER jouir de la vie!, pourquoi se priver de ce qui peut être bon pour nous! oui, nous avons TOUS le droit d'être bien malgré toutes nos souffrances...il est temps de rompre avec les croyances que nous pensons nous protéger pour laisser la vie nous montrer les beaux et bons côtés de notre vie! il est temps d'arrêter de vouloir se protéger sans cesse, de vouloir contrôler ce qui est bon ou pas! le passé ne peut être changé, mais il peut nous aider à trouver la bonne direction! Faisons entrer la TOLERENCE, l'AMOUR & l'ACCUEIL dans nos vies!... 

ANGINE :

Elle vous informe que vous avez du mal à "avaler" quelque chose, que vous avez peur de perdre quelque chose ou quelqu'un, que vous n'êtes pas à l'écoute de vos VRAIS besoins. Y a t-il une chose ou une personne que vous aimeriez retenir et qui vous échappe? Avez vous essayer de fuir une situation sans succès? Vous sentez vous "piégé(e)", "pris(e) à la gorge"?Regrettez vous d'avoir dit ou pas quelque chose? Vous êtes vous "engagé(e)" à faire quelque chose qui, à présent, ne correspond plus à vos convictions? Pourquoi vous "interdisez" vous d'exprimer votre colère à votre entourage. Cette frustration peut être vis à vis de l'autre, mais aussi vis à vis de vous! que c'est il passé dans les dernières 48h! quelles sensations ressentez vous exactement (ça brûle, ça étouffe, ça pique etc...)? à qui? à quoi? vous font elles penser? Si l'une des amygdale est plus douloureuse que l'autre, prêtez y attention, elle vous donne une piste importante! Droite = aimerait avoir ou vivre quelque chose de précis   Gauche = souhaite se débarrasser d'une chose ou d'une situation (si vous êtes gaucher, inverser l'explication).

 

ANOREXIE :

Cette maladie peut avoir des conséquences dramatiques >> LA MORT, il est donc important d'agir dès les 1ers signes .
J'insiste l'anorexie est une maladie! un trouble du comportement alimentaire qui nous parle, dans la majorité des cas, d'une souffrance liée à la mère (je vais donc prendre cet axe pour mon décodage).
Pour la personne qui en souffre, je vous propose de répondre à ces questions :
Que reprochez vous à votre mère?
- pas assez présente? trop présente?
- mal aimante? trop aimante?
- elle ne voulait pas de vous?
- elle espérait un enfant d'un autre sexe?
- elle vous en demandait toujours plus?

L'anorexie étant une forme de dégoût pour la nourriture, celà nous amène au constat suivant ou tout au moins, à la question suivante :
votre mère (dans la symbolique la mère = la terre = celle qui nourrit = la vérité = le présent = le concret) vous dégoute t elle?
Quelle image vous renvoit elle de la féminité?
Avez vous l'impression de rejeter cette féminité présente en vous?, d'en être dégouté(e)?
La notion de dégoût nous renvoi également à la notion de laideur...vous sentez vous laid(e)? si oui, est ce un "je suis pas beau" (regard enfantin qui fait écho aux reproches éventuels de maman...pas beau = méchant? >> si oui, vous comprendrez à quel point vous recherchez la beauté & la perfection pour être assimilé au "gentil(le)" )...pas beau = pas bien? alors vous avez la raison de votre perfectionnisme...

Cette maladie vous parle aussi d'un problème de perfectionnisme poussé à l'extrème afin de n'avoir aucun point commun avec votre mère...
Etes vous un perfectionniste actif ou passif?
Je m'explique, le perfectionniste actif va être dans l'action et jamais satisfait du résultat (également la même exigence face aux personnes qui l'entoure...) il faut toujours faire plus pour être irréprochable.
Qui avez vous peur de décevoir?
Que fuyez vous?
Qui fuyez vous?

Le perfectionniste passif, est celui qui a des rêves de perfection dans tout mais qui n'ose pas agir car son manque de confiance lui fait croire qu'il ne sera pas capable d'être à la hauteur des exigences...MAIS les exigences de qui? les votre? celle de la famille? de votre entourage?

Par l'anorexie, vous "choisissez" de vous couper de VOS désirs, de VOS émotions douloureuses qui vous "empêchent" d'atteindre la perfection...
Par l'anorexie, vous "choisissez" un physique maigre qui vous parle également d'un désir inconscient de disparaitre, de ne pas imposer votre présence...
Par l'anorexie, vous choisissez la maigreur qui vous affaiblie et qui du coup, vous empêche d'avoir la force de prendre la vie à bras le corps, de "lutter" pour prendre votre place..

Avez vous l'impression de culpabiliser si vous décidiez de vous faire du bien? de vous donner le droit de vous faire plaisir? de défendre votre territoire? de grandir?...

Cette douloureuse maladie veut vous faire comprendre qu'il est temps de faire la paix avec votre mère, de reprendre vos griefs à son encontre et de les voir avec l'angle de maturité, du recul. Ayez une discussion réelle et vrai afin d'obtenir des réponses à vos questions et permettre à votre mère de vous donner sa version.
Rappelez vous que c'est votre enfant intérieur qui est en souffrance car il est resté sur des croyances négatives qu'il s'est faite pour se protéger...

Si vous lisez cet article, c'est que le "hasard" vous indique que vous avez les outils en main pour changer, pour guérir...
Remettez l'amour, le pardon, le dialogue au 1er rang de vos priorités...Acceptez de vous nourrir d'amour, de plaisir, de rires, de partages divers!
OUI vous êtes une personne IMPORTANTE! alors revendiquez le! ACCEPTEZ le!  

ARTICULATIONS :

Elles sont l'UNION entre 2 membres, elles permettent la facilité de mouvement, la souplesse du geste...
Souffrir des articulations, c'est se "bloquer", ne plus avoir envi (par peur, par lassitude, par tristesse etc...). Votre corps vous dit qu'il faut lâcher prise, qu'il faut faire preuve de plus de souplesse et d'écoute vis à vis de vous même. Il est temps de voir ce qui vous "dérange" sous un autre angle.
Selon l'articulation qui est touchée, nous avons une précision supplémentaire quant au domaine concerné.
Le haut du corps (du cou aux hanches),  concerne le domaine du FAIRE.
Le bas du corps (des hanches aux pieds), concerne le domaine du AVOIR.

Exemples rapides et simplifiés : Il est évident que CHAQUE cas est unique et qu'il faut approfondir et détailler les symptômes pour trouver la VERITABLE explication.
Mal au coude, avec une difficulté à plier le bras = je suis trop rigide dans ma façon d'agir dans une situation importante. Qu'ai je du mal à accepter? qu'est ce que je ne veux pas ou plus faire? Est ce moi ou les autres qui m'empêchent d'agir?
Mal à l'épaule rendant les mouvements douloureux = Il est temps d'arrêter de faire 1 action qui au bout du compte risque de ne pas me convenir, je ne veux plus être responsable de telle ou telle situation, décision, action... Ai-je de la rancoeur en moi qui m'empêche "d'embrasser" ma vie, de donner ou recevoir...?
Mal aux genoux = Je manque de souplesse dans mes choix et je m'empêche d'avancer par peur de perdre quelque chose ou quelqu'un. Je n'ai peut être plus envie de poursuivre mon chemin de vie avec les difficultés que je traverse actuellement, ou entouré(e) de certaines personnes.

Les problèmes d'articulations vous donnent 1 précision importante quant à votre facilité d'adaptation, d'écoute, de souplesse (tant au niveau de l'acceptation des idées différentes des votres qu'au niveau des actions).

EPAULES :
C'est le lien entre le tronc et le bras, le bras qui sert à agir, à étreindre les gens qu'on aime, à se défendre etc...
Elles ont le même rôle que les hanches! porte du choix...
Elles permettent la liberté de mouvement, elles ont également un rôle important pour "porter".
Lorsque l'épaule nous fait mal, la 1ère question à se poser est "cette douleur me gêne en quoi dans ma décision face au choix que j'ai ou que l'on m'impose? "
Vous empêche t'elle de lever, baisser le bras? Je suis certaine qu'en lisant ces quelques lignes vous avez déjà compris l'un des nombreux messages que cela contient...

Exemples courts afin de vous donner les grandes lignes :
Du mal à lever le bras? qui aimerai-je "corriger" mais je ne le peux pas, ça ne se fait pas etc...!? de quelle aide ai je besoin? mais ce n'est pas à moi de le dire, les autres doivent le comprendre...?! j'aimerai être libre et autonome mais je ne suis pas certain(e) d'y arriver, de la mériter...
Du mal à baisser les bras? j'aimerai laisser tomber mais je ne le peux pas, que penseraient les autres de moi, j'aimerai bien faire telle ou telle chose mais je me sents impuissant ou j'ai peur des conséquences etc...

Les épaules se rappelleront également à votre bon souvenir quand votre corps voudra vous faire entendre que vous portez trop de choses sur elles (responsabilité, culpabilité, importance de l'apparence entre autre) et que certaines d'entre elles ne vous appartiennent pas ou plus...! 
Quelles responsabilités vous êtes vous obligé à porter ou que l'on vous fait porter? pour qui, pourquoi?  vous sentez-vous coupable de quelque chose (d'avoir fait ou pas)  au point de vous interdire d'agir? pensez vous être dans une voie sans issus?.
Avez vous pris un engagement que vous regrettez ou que vous aimeriez ne pas pouvoir honnorer?
Quelles sont ces envies qui vous tiennent à coeur, ces rêves si proches de leurs concrétisations qui au bout du compte vous effrayent au point de vouloir (inconsciemment bien entendu!!) les faire échouer?...
Pourquoi est ci si difficile d'oser VOUS FAIRE PLAISIR? d'oser suivre le chemin qui semblerait vous convenir le mieux selon vous? Pensez vous réellement qu'en "risquant" de vous épanouir vous perdrez l'amour de vos proches? leur confiance?
Pourquoi vouloir porter tous ces fardeaux inutiles?

Vivez vous un conflit qui remet en question votre intégrité, votre image de vous même?

Votre corps vous dit que vous avez le droit et le devoir de choisir ce que vous souhaiter avoir à gérer, à porter, sans vous soucier du "qu'en dira t on?" Il est temps de prendre VOTRE vie en main, de vous donner les moyens de vous réaliser...

EPINE CALCANEENNE (épine de LENOIR) :

Il s'agit d'une épine qui ressort au niveau du talon.
Pour en comprendre la symbolique, il est important de porter attention à la symbolique du pied et plus particulièrement du talon...
Les pieds servent à donner l'orientation, le déplacement, le contact avec le sol, etre ancré, enraciné etc...(se reporter à l'article pied).
Les maux au niveau de la partie basse du corps (des hanches aux pieds sont liés à la peur de perdre...qui? quoi?).
Le talon symbolise le passé, les bases sur lesquelles on se repose, nos acquis, nos appuis...(se reporter à l'article talon).
Selon le pied concerné,  vous obtiendrez une information supplémentaire et importante (gauche féminin et affectif/droit masculin et matériel).

Cette épine est là pour vous faire prendre conscience que votre présent est douloureux, certes MAIS c'est parcequ'il fait écho à de vieux schémas qu'il est temps d'abandonner.
Il est temps de briser ce cercle de souffance.
Elle vous parle aussi de votre peur d'avancer car visiblement, faire ce choix, impliquerai de revoir vos certitudes...Elle attire votre attention sur un domaine de votre vie qui est cahotique, en désiquilibre par manque d'ancrage, de but, de position face à un choix...
"Quelle direction prendre?" "où trouver le soutien qui me manque?" "pourquoi ai je si peu de soutien de mes proches malgré tout ce que je fais pour eux? au détriment de mes envies, mes besoins" "ce changement de direction est il vraiment bon pour moi?" "si j'ose franchir le pas qu'en pensera xx?" "compte tenu des mes souffrances passées, puis je vraiment espérer le bonheur?"
Voilà quelques questions "parasytes" conscientes ou non qui vous viennent peut etre souvent à l'esprit...

Votre corps vous informe que vous etes "équipé(e)" pour changer de cap, c'est le moment de franchir un nouveau pas, de trouver un réel but dans votre vie, en trouver les clés ...il est temps de passer à l'action, de comprendre cette peur qui vous freine, "écrasez" ces vieux démons. Il est temps de faire VOS choix! n'en déplaise à ceux qui vous sont chers, à ceux à qui vous accordez le "pouvoir" de savoir ce qui est bon pour vous...
Vous etes ADULTES! il est temps de poser les actes qui vont avec ce "statut"...en assumer les conséquences...reprendre VOTRE vie en main...

 FIEVRE :

Elle est souvent présente dans de nombreuses maladies. Le niveau de température donne une idée du degré de colère et de frustration que vous vivez.

Etes vous certain que cette colère est justifiée? quel "échec"?, quel conflit, quelle déception venez vous de vivre? à quoi fait elle écho? êtes vous certain que l'autre à voulu vous nuire de manière consciente? Quelle situation passionnante et primordiale du moment êtes vous en train de vivre en ayant l'impression que ça ne devrait pas se passer ainsi? que ce n'est pas juste? que vous n'avez pas su gérer? A qui en voulez vous le plus? vous ou les autres? La fièvre vous indique aussi que vous "ruminez" trop le passé, que vous restez figé sur des bons moments (donc regret au présent) ou des mauvais (souffrance toujours présente). Etes vous une personne qui a tendance à vouloir toujours se surpasser? à faire toujours plus? si oui, que cherchez vous à fuir et à prouver? La fièvre vous indique aussi que vous êtes en manque de soutien affectif, que vous avez besoin que l'on s'occupe de vous mais vous n'osez pas le dire clairement! pourquoi? Avez vous besoin de faire passer le bien être des autres avant le votre? Etes vous une personne pleine de certitudes? est ce si grave d'avoir des moments de faiblesses? contre qui, contre quoi voulez vous vous protéger?

Votre corps vous impose le repos par la fièvre pour que vous compreniez que vous devez vous recentrer sur vous! il est temps de vous poser la question suivante : quelle image ai-je de moi? il vous invite également à entendre que le dialogue est une voie importante vers le mieux être!...faites le "ménage " dans vos colères (fondées ou non) qui vous empêchent de vous ouvrir à VOTRE VIE...la colère ne mène nulle part...Si vous gardez une colère concernant une personne ou une situation qui semble importante, alors exprimez la, éclaircissez les choses avec la personne concernée. N'oubliez pas que les peurs, les angoisses, les colères sont liées à notre côté enfant qui ne sait pas gérer la situation par manque d'éléments! aujourd'hui, vous êtes adulte, alors allez chercher les réponses et rassurez votre côté enfant🙂

LES GENOUX :
Se sont les articulations de l'humilité,de la "soumission" (s'agenouiller pour faire pénitence), de faiblesse & d'acablement (se mettre, être à genou).
Ils donnent également une idée de notre souplesse intérieure, notre capacité à "plier", "céder", "accepter" face aux problèmes relationnels ou vis à vis du monde dans lequel nous vivons.
Les genoux sont aussi liés au degré d'attachement à une personne, un groupe ou une situation (JE-NOUS), jusqu'où sommes nous prêt à aller?, que sommes nous prêt à accepter dans tout ce qu'implique cette relation?.
Peut être sommes nous arrivés à une étape de notre vie où nous avons compris qu'il est temps de faire nos propres choix, arrêter de faire passer les autres avant nous!!
Qu'y a t il de mal à vouloir être enfin à notre écoute?
De quoi avons nous peur en acceptant que nous sommes des être uniques et que l'implication totale, la fusion totale revient à "nier" une partie de soi?...
Les douleurs aux genoux nous parlent donc de notre difficiculté à accepter une situation, une émotion qui vient perturber nos croyances, nos certitudes, notre image...Nous ne nous sentons plus "solidaire" de l'autre et avons peur d'agir (personne, situation, travail etc...) par peur de perdre quelque chose ou quelqu'un que nous considérons comme acquis...
Une douleur aux genoux veut également nous rappeler qu'il faut savoir lâcher prise, arrêter de tout vouloir contrôler! Elle nous "crie" haut et fort que nous sommes trop orgueilleux pour entendre que nous sommes rigides...
Un tel entêtement nous fait passer à côté de l'essentiel! l'ouverture d'esprit!...
A qui avons nous peur de ressembler en "cédant"? quelles valeurs importantes avons nous peur de "trahir"?.
Une douleur aux genoux peut également vouloir nous parler de notre degré de persévérence trop souvent "déséquilibrée" par l'indécision...
Il est temps de se libérer de nos colères inavouées pour avancer, trouver l'harmonie. Acceptons de voir les choses sous un autre angle!  céder, se soumettre n'est pas une faiblesse! ce n'est pas non plus donner raison à l'autre et ne plus se respecter! c'est peut être, tout simplement, savoir faire un compromis et accepter que cette nouvelle situation peut probablement contribuer à notre MIEUX ETRE...même si pour le moment, ça ne correspond pas à nos attentes...
Une autre petite information en bonus 🙂! si la station debout est plus douloureuse aux niveau des genoux qu'assis, cela signigie que nous sommes très certainement en souffrance face à notre "statut" (conjoint(e), parent, collègue etc...)! du mal à tenir debout...
Apprenons à mettre de la souplesse dans notre vie! à trouver la véritable échelle de gravité de nos soucis!!
 

LES HANCHES :
Elles sont le lien entre le haut du corps et le bas (tronc = faire et jambes = avoir) . Elles permettent le mouvement...
Dans la symbolique, elles représentent la porte du choix lié à nos certitudes, nos croyances profondes (les notres ou celles de notre éducation...), nos acquis dans NOTRE vie!

La 1ère explication face au mal à la hanche c'est refuser d'avancer face 1 réel changement dans notre quotidien! par peur de perdre qui ou quoi de si "important" dans nos certitudes?
Votre corps vous parle de votre manque de flexibilité face aux changments capables de "révolutionner" votre façon d'être, de penser, d'agir! Il vous dit qu'il est temps de porter 1 regard POSITIF sur cette épreuve...
Le "refus" d'avancer peut également être le reflet de votre peur face à l'autonomie soudaine. 
C'est également souvent l'expression de notre sentiment d'être trahi, abandonné ou rejeté...quelle situation êtes vous en train de vivre qui ébranle tant vos convictions? face à quel choix êtes vous? est ce celui que vous aimeriez faire ou celui que l'on vous impose?
Peut être serait il bon de revoir votre définition de l'abandon, du rejet ou de la trahison...
Votre corps vous dit que vous êtes à l'étape de votre vie où vous pouvez trouver la "guérison" de vos blessures inconscientes d'abandon, de rejet ou de trahison...

Essayer de porter votre attention sur la position la plus douloureuse!
Debout =  Envie de dire "Je ne me laisserai pas abattre face à cette épreuve! je resterai debout!" mais votre corps vous informe que vous avez peur de ne pas y arriver...
Assis ou coucher : Envie de dire "je dois continuer malgré tout" mais votre corps vous dit que vous avez besoin de repos, de recul pour faire le bon choix...
Le mal de hanches peut aussi, dans certain cas, vous dire qu'il est temps d'arrêter de vous "sacrifier" pour le bonheur ou le plaisir des autres! le temps n'est plus à l'hésitation! faite le bon choix pour VOUS! oui, vous avez le droit de vous faire plaisir!🙂peut être est il temps de créer de nouvelles règles, vos règles!!
Petit bonus!! = si la hanche droite vous fait mal, elle vous demande de porter votre attention sur 1 déséquilibre d'ordre matériel ou masculin...si c'est la hanche gauche, sur 1 déséquilibre affectif ou féminin!

La 2ème symbolique est également lié au sentiment d'impuissance, de dévalorisation par rapport à un conflit d'ordre sexuel...Pourquoi vouloir "passer en force"?, envi de retenir ce qui n'est plus? ou envi de se libérer de ce qui ne convient plus?...Quelle que soit la réponse, votre corps vous dit qu'il est temps de poser les choses, les événements et les voir sous un regard bienveillant...Inutile de se braquer dans la résistance ou dans la soumission...


ATTENTION, si vous êtes du même sexe que la hanche douloureuse, peut être que la personne concernée est tout simplement vous! dans ce cas, essayer de regarder de manière objective, quel désaccord vous vivez en ce moment entre vos convictions et la situation dans laquelle vous êtes.
Plus que jamais, soyez à l'écoute si précieuse de votre corps

LA SYMBOLIQUE DES DOIGTS DE LA MAIN :
Les doigts composent la MAIN, qui sert à l'action... Les doigts symbolisent donc le "détail" de l'action. Grâce à eux, nous pouvons effectuer des tâches minutieuses et précises.
Si l'un de nos doigts est atteint par 1 douleur, 1 blessure, c'est que notre envie de précision, notre recherche du détail n'est pas motivée pour de bonnes raisons...Que cherchons nous vraiment? S'attacher aux détails pour ne pas affronter une situation dans sa globalité? chercher à "voir" uniquement ce qui nous fait moins mal?
Chaque doigt pourra apporter une précision quant au domaine concerné.

Le pouce : Est probablement le doigt le plus important dans sa 1ère symbolique! en effet, concrètement, au quotidien, il sert à attraper les objets, à tenir les choses correctement. Sans lui, nos autres doigts sont impuissants ou en tout cas nettement moins efficaces.
Dans la symbolique, il représente le pouvoir, la pression, la protection, la défense. Il est également en rapport avec l'intellect, la sensibilité. Que voulez vous contrôler? pourquoi? qu'avez vous besoin de "juger"? de qui, de quoi voulez vous protéger? Il est temps d'arrêter de vouloir être "maitre du jeu", laissez vous allez..vivez l'instant présent, les relations diverses dans la simplicité et la sincérité...

L'index : C'est le doigt de l'autorité, de l'accusation, de la dénonciation, du jugement. C'est également celui de la force de caractère, la force et la conviction intérieure face à certaines règles de vie. Etes vous celui qui juge, qui critique ou celui qui se sent jugé et critiquer? Etes vous de ceux qui veulent imposer l'autorité ou qui la refuse ? il est temps d'évacuer les colères inutiles gardées en soi par peur de...n'ayez pas peur de montrer vos peurs, votre manque de confiance éventuel...ne vous rassurez pas derrière l'autorité.

Le majeur : il "gouverne" notre vie intérieure, la "restriction". II représente également la sexualité, la productivité, la créativité, le travail bref tout ce qui caractérise un "adulte"...Un malaise au niveau de ce doigt vous renvoi à votre manière de voir les choses peut être d'un regard trop enfantin, l'âge ou on n'est pas encore "majeur"...Il faut donc réagir en adulte, identifier ce qui ne vous satisfait pas dans votre vie adulte...Osez voir vos envies intérieures sous un autre angle, recherchez ce qui manque à votre épanouissement...

L'annulaire : C'est le doigt de l'union, de l'attachement aux autres, de la cohérence de nos choix, de nos actes. C'est le symbole de notre idéal. Souffrir de ce doigt est la preuve d'une tristesse, d'une déception face à l'autre, d'un point de vue affectif. Etes vous certain(e) que tout va si mal? ou au contraire, essayez vous de vous convaincre que tout va bien? peut être que cette union (amicale, professionnelle, affective ect...) ne s'est pas faite pour de bonnes raison? qu'attendez vous de l'autre?

L'auriculaire : C'est le doigt de la prétention, de l'intuition, de l'agilité mentale, du mensonge, de la réalité, de l'écoute, de l'action, de la capacité à se détacher des choses, des autres. Il est généralement lié à la famille, l'harmonie familiale.
Souffrir de ce doigt c'est entendre qu'il est temps de se positionner dans votre histoire familiale. Que refusez vous de dire, d'entendre? que pensez vous perdre si vous osez dire ou faire? Il est temps de se ressourcer et de revenir à l'esentiel, ETRE VOUS MEME! ne plus être dans le paraitre...

MAINS :

Elles sont "l'outil" qui nous permet de réaliser, de concrétiser les choses, de passer de l'abstrait au concret, de s'affirmer.
C'est avec elles que l'on montre la direction, que l'on parle (ce ne sont pas les italiens qui diront le contraire 🙂), que l'on saisit, que l'on échange, que l'on caresse, que l'on bat, que l'on porte, que l'on juge etc...
Elles ont donc du pouvoir, symbolisent le pouvoir, la volonté.
Elles sont le prolongement de nous même.
Chaque main a sa symbolique, la main gauche est le prolongement du coeur, elle nous parle de notre capacité à RECEVOIR, la main droite, nous parle de notre capacité à DONNER, nos mains nous parlent de notre façon de voir le DON dans tous les sens du terme dans notre vie, au quotidien.
DONNER & RECEVOIR sont elles des valeurs qui doivent être du domaine du donnant-donnant selon vous? si oui, je vous invite à revoir votre position...Pour savoir recevoir le choses à leur "juste valeur", il faut savoir donner sans attendre en retour...

D'autre part, n'oublions pas que les mains ont un pouvoir de guérison (actes médicaux/ chirurgicaux, magnétisme, spiritualité), elles nous invitent donc à toujours les utiliser pour faire le bien, ce qui nous semble juste en y mettant de l'amour, de la sincérité, de la bienveillance! tant pour nous que pour ceux qui recevront nos actes.

La 1ère question à se poser lors d'un problème aux mains c'est "qu'est ce que celà m'empêche de faire?" ensuite décrivez votre sensation et tentez de faire une association d'idée! par exemple, " ça me brûle" >>> "qu'est ce qui dans ma vie est en train de me consumer, de me brûler d'envie de faire ou ne pas faire?" 
"j'ai du mal à les bouger" >>> "qu'ai je à faire et qui m'effraye?, me paralyse?" ou bien "si je fais, je risque de ne plus pouvoir bouger, être libre de mes actes?"
"elle me dégoute avec toutes ces rougeurs">>> "quel acte ai je posé ou dois-je poser et qui suscite du dégout pour moi, selon mes croyances?".

Généralement, quand on a un problème de main, il y a souvent au moins un doigt de concerné, alors n'hésitez pas à lire la rubrique précédente "la symbolique des doigts de la main" afin d'affiner le message que vous envoi votre corps.

Ne dit on pas souvent que notre vie est entre nos mains! voilà un pouvoir bien grand que nous leurs donnons! alors soyons à leurs écoute, prenons en soin pour qu'elles puissent nous aider à nous REALISER...

PEAU :

Elle représente la protection entre nous et ce qui nous entoure, entre notre intérieur et l'extérieur.
On oublie trop souvent que c'est également un organe! elle a donc la capacité de sentir et "retranscrire" nos émotions, elle peut changer, s'adapter! elle peut nous donner grands nombres d'informations sur nous même (en fonction de sa couleur, son élasticité, sa douceur etc...) .
Par exemple, une personne sensible aura plutôt une peau fragile, une personne dure, aura plutôt une peau épaisse et "rappeuse", une personne douce, aura une peau douce et lisse etc...
Pour faire simple, je dirais que la peau est en rapport avec notre intégrité (= notre intérieur), elle est le reflet de l'image que nous avons de nous même, de notre estime, de l'attention que nous nous accordons...

Tout problème de peau nous parlera en priorité d'un conflit conscient ou pas, que nous sommes en train de vivre. Elle nous parlera aussi de notre difficulté à communiquer, à exprimer notre ressentis! puisque nous n'osons pas en parler, notre peau le fait pour nous...
Par exemple, une peau qui nous gratte,nous démange, nous parlera d'un problème, d'un conflit qui nous ronge (colère, honte, déception, peur ...)
Le fait que la peau soit notre protection, elle est aussi en quelque sorte celle qui nous permet d'être en contact avec l'autre quand la parole n'est plus possible, le contact peut encore exister,nous aider à communiquer...
Peut être est ce le moment de se demander "le regard de l'autre est il si important pour ma réalisation personnelle"?.
Si le regard de l'autre est trop important à nos yeux, un problème de peau peut également, dans certain cas, nous parler d'une sensation, d'une peur ou d'une réelle rupture, séparation, d'une perte de contact.
Il peut aussi parfois s'agir d'un appel au secours, d'une envie d'attirer l'attention "regardez moi! j'existe, je suis là!".

Comme toujours, la partie du corps concernée nous apportera des précisions afin de nous aider à identifier la source du conflit.

PIEDS :

Ils nous portent, nous servent à avancer, reculer, nous positionner. Ils sont directement en contact avec la terre, le "ici et maintenant"...
Ils symbolisent donc notre liberté de mouvement, de déplacement selon NOS envies (courrir, marcher, sauter, rester debout, bloquer, pousser...). Ils symbolisent également NOTRE position face aux évènements, nos certitudes, nos acquis, nos choix, nos idéaux, nos reves....
Toutes douleurs aux pieds nous parlent donc d'un conflit entre nos attentes et le choix de la bonne direction à prendre, un "désaccord" entre le réel et notre façon de le voir, le vivre, l'interpreter.
Elles nous parlent aussi de notre angoisse d'oser avancer par peur de perdre des choses qui nous semblent importantes (un proche, un acquis, une forme de resperct, de sécurité etc...) ou tout simplement, la peur de notre enfant intérieur! peur de décevoir, de se faire "disputer"...
En réflexologie plantaire, nous apprenons que tout notre corps est connecté à des points précis de nos pieds (une douleur à tel ou tel endroit peut donc nous éclairer sur un dysfonctionnement dans une partie de notre corps).
Au regard de tout celà, vous comprendrez combien il est important de prendre soin de nos pieds! 🙂
Nos pieds nous disent et nous rappellent (comme toutes les parties de notre corps) que NOUS sommes les seuls capables de nous apporter ce qui est bon pour nous! arretons de projeter nos attentes sur les autres et OSONS faire NOS CHOIX, les assumer et entendre les "leçons" de expériences non abouties...c'est aussi ça ETRE ADULTE ...❤


PNEUMONIE :

Pour comprendre cette maladie, il faut déjà savoir ce que symbolisent les poumons.
Ils servent à respirer (grâce à l'échange entre l'air que je "prends" et celui que je "rejette"...) LA VIE, NOTRE VIE... Ils symbolisent notre joie de vivre, notre envi d'avancer, notre rapport avec le monde qui nous entoure par le biais de l'échange (travail, relations, cadre de vie, les imprévus etc...) notre rapport à l'autre (affectif).
Ils symbolisent notre capacité à faire le tri entre ce qui est bon ou pas pour nous... "je prends ce qui me semble bon pour moi, je rejette ce qui me semble nocif".
Tant que nous sommes capables de faire ce tri, tout va bien, nous respirons bien, nous sommes en phase avec notre vie, ou en tout cas, les petits soucis du quotidien ne sont pas assez importants pour nous empêcher de vivre..."
La pneumonie nous parle donc de notre difficulté à accepter une situation ou une personne, de notre peur sur cette incidence dans notre vie. Elle est généralement la preuve d'un mal de vivre, d'une grande tristesse vécue dans la solitude, secrètement ou bien encore, dans l'indifférence de ceux qui nous sont chers...
Elle nous parle également de notre sentiment de ne plus trouver notre place. Est-ce par manque d'espace (perdu sans savoir où se postionner face à une situation, une personne), par manque "d'air" (qui ou quelle situation vous étouffe?), par la distance qui semble être mise entre nous et l'autre ?
Peut être avez vous aussi besoin de retrouver VOTRE indépendance et qu'il vous semble qu'on ne vous laisse pas le droit, pas l'opportunité...
C'est également un SOS secret! "j'ai besoin de tendresse, de réconfort, d'exister, d'être considéré, de me sentir utile".
Parfois ce peut être lié à un sentiment d'impuissance face à la souffrance d'un proche, ne pas se sentir capable de l'aider, avoir peur de faire les mauvais choix d'action ou de parole face à lui. Peur de lui prendre son oxygène...
Avez vous l'impression de vous être "coupé" de votre vie par des choix qui peu à peu vous ont fait perdre vos rêves, vos envis, vos convictions? que cette vie ne vous apporte plus rien, qu'elle vous échappe?...
Avez vous tellement peu confiance en vous, en l'air que vous respirez que vous ayez besoin qu'un autre soit votre "source" d'oxygène?...
Peut être aspirez vous à une nouvelle orientation professionnelle, affective, amicale...besoin de faire le ménage dans vos relations! de rejeter les contacs nocifs!

Votre corps vous invite à prendre des décisions "vitales"! il est temps de faire le ménage dans votre vie, de devenir acteur de vos choix, de vous délester de toutes les responsabiltés qui ne vous appartiennent pas, d'accepter de porter un nouveau regard sur votre vie, de reprendre goût aux bons côtés que celle-ci vous a apporté, vous apporte et peut encore vous apporter...Retrouver vos vrais valeurs! votre joie de vivre dépend d'abord de VOS BESOINS...


PSORIASIS :

Tout d'abord, la 1ère symbolique de cette maladie, c'est quelle est lié à la peau!
La peau est la symbolique de notre relation à l'autre, à l'extérieur, à la vie..., elle permet le contact, le ressenti des émotions quand on la touche!
En fonction de la partie du corps qui est touchée on pourra "affiner" la recherche pour identifier la peur source!
La toute 1ère raison du psoriasis est la conséquence de vivre simultanément 2 conflits de séparation (avec la même personne ou pas) et que l'une d'entre elle soit en phase de guérison, de prise de conscience.
C'est un peu difficile à entendre ou à comprendre mais je vais essayer de prendre 1 exemple afin de vous l'expliquer.
Imaginons une femme dont le mari la quitte et au même moment son fils décide de s'installer avec sa copine! cette femme subit 1 double séparation mais n'a pas encore "compensée" l'une d'elles...quelques temps plus tard, elle recontre un nouvel homme et retrouve le bonheur >> le psoriasis apparait! son corps lui dit qu'elle a fait la "paix" avec une de ses souffrance mais qu'une autre reste en "attente"!
Le psioriasis renvoi également à de nombreuses questions liées à l'affect, à l'amour de soi! cette maladie est souvent liée à la honte, à la peur d'oser ETRE qui nous sommes, nous accepter avec nos qualiés et nos défauts!
"Choisir" le psoriasis c'est aussi décider de mettre une barrière entre soi et les autres! c'est décider de se couper de ses émotions pour ne pas souffrir.
Quelle est cette peur? peur d'être trahi, déçu ou de décevoir, de ne pas mériter l'amour, d'être "enchainé" aux émotions et en devenir dépendant, de ne pas être à la hauteur, être jugé, être rejeté, abandonné, incompris en osant être soi?
Vous donnait on des petits noms affectueux étant petit? si oui, lesquels vous donnaient les personnes chers à votre coeur, selon votre regard d'enfant (père, mère, frères et soeurs , copains ect...!).
Ces petits noms peuvent avoir des répercussions importantes sur l'ESTIME DE SOI!
Comme je l'ai déjà expliqué, l'origine de nos peurs inconscientes trouve souvent son explication dans l'enfance (entre 0 et 12 ans).

Si je reprends mon exemple, il y a de fortes chances qu'en décodant le choix de cette maladie fait par cette femme, on constate que ses séparations fassent écho à une séparation importante dans l'enfance ou en tout cas perçue comme tel avec le regard de l'ENFANT! c'est là où est toute la difficulté!
En effet, en grandissant, en vivant nos expériences de vie, nous avons un autre regard sur notre enfance, nous relativisons l'importance de certaines choses! mais pour pouvoir guérir, il faut retrouver l'esprit de l'enfant qui est en nous pour trouver les situations qui nous ont blessées.

Une autre facette du psoriasis est le besoin de séduction, d'amour, de sécurité affective! je veux être aimé, regardé MAIS dans une de mes croyances j'ai cru que je ne le méritais pas (pour X raisons)! je vais donc choisir cette maladie qui va me rendre "repoussant" et conforter ainsi ma croyance que les autres ne veulent pas de moi,  les autres vont garder leurs distances!...Etes vous certain que se sont les autres qui gardent leur distance?N'oubliez pas que l'EGO veut avoir raison...
Ne laissez pas cette maladie vous donner de fausses excuses! il est de prendre votre vie en main, d'oser regarder votre beauté sous toutes ses formes! d'oser VOUS AIMER!
Oubliez les hontes et les peurs! ouvrez votre coeur à la beauté de l'âme, VOTRE AME

REINS:

La fonction la plus connue est celle du filtrage des "déchets"! ils permettent de faire le tri entre ce qu'il faut garder ou évacuer pour notre bien.
Ils sont les sièges des émotions douloureuses refoulées et lorsqu'ils sont en bonne santé, ils "filtrent" ces émotions pour les rendre moins poluantes!
Les reins sont également comme des frères jumeaux avec de nombreux points communs (régulation du flux sanguin, filtrage du sang et des urines par exemple) mais qui ont chacun leurs spécificté!
Le gauche sera plutôt lié à la partie sexualité, alors que le droit sera plutôt lié aux émotions les plus profondes et négatives face à la vie, la mort, les changements (plus particulièrement les peurs, les colères, le sentiment d'insécurité, les angoisses etc...).
Des douleurs de reins pourront avoir de nombreuses significations, plus que jamais il faut pouvoir mettre des mots précis pour décrire les douleurs.
Il faut LACHER PRISE, revoir ces CROYANCES qui nous poluent...
Je ne ferais donc pas ici 1 longue liste de possibilités, juste 2 ou 3 pistes!

1. Problème de positionnement dans des choix importants pour notre vie :
Si nous avons des décisions importantes à prendre et dont les conséquences auront, à notre avis,  une incidence sur nos habitudes, nos certitudes, nos reins pourront nous faire souffrir pour nous dire que nous avons tord...Ce changement est NECESSAIRE! Revoyons nos "moteurs", nos buts, nos rêves, nos priorités et donnons nous le DROIT de changer d'avis, de ne plus adhérer à nos croyances, nos certitudes...
Dans ce cas précis, cherchons la peur qui souhaite s'exprimer! cette décision fait écho à quelle souffrance?...
Quelle position avons nous face à l'échec éventuel? qui risquons nous de blesser? Quelle image "décevante" avons nous peur de renvoyer?..
2.Problème d'objectivité face à soi :
Si nous faisons passer le bien des autres avant le notre, nos reins sauront également nous le dire...
Préférer s'occuper des autres, c'est une solution pour ne pas avoir à s'occuper de soi -même (sentiment d'injustice, d'impuissance, de ne pas être à la hauteur etc...) par manque d'objectivité, d'AMOUR de soi! nous préférons donc laisser à des gens que nous estimons "savoir" ce qui est bien pour nous, la "responsabilité" de guider nos choix! Une telle option ne peut que susciter colère et frustration car au fond de nous, nous savons, mieux que personne, ce que nous voulons mais ne nous sentons pas capable d'y arriver par peur de...peur de quoi au juste? prenez le temps d'y réfléchir en toute objectivité...
Est ce vraiment rassurant de "dépendre" de l'autre?
Que risquons nous en osant exprimer nos envis, nos colères, nos désaccords?...
3.Problème de collaboration:
La symbolique des frère jumeux peut être reprise dans cet exemple! généralement ils sont fusionnels et "collaborent" tout en étand "dépendant"...quand l'un va bien l'autre aussi, l'un va mal, idem...
Avoir mal aux reins peut aussi nous parler de notre manière d'envisager la "collaboration"! notre position, notre façon de la voir n'est pas la bonne, elle est nuisible...
Que se soit au niveau professionnel (collègues, collaborateurs, supérieurs etc...) ou affectif (conjoint, enfant, proches etc...) 2 options négatives cherchent à être exprimées
- trop dépendand de l'autre pour le rendre responsable de tous nos maux malgré la confiance que nous avons en lui! lui verser nos "déchets" dans l'espoir qu'il trouve la solution à notre place ...>>> STOP! nous dit notre corps! il est temps de raisonner autrement! nous sommes responsable de nos choix! même en laissant la décision à l'autre, nous faisons le choix de le laisser décider à notre place! donc, nous n'avons pas à lui en vouloir si ses choix ne nous conviennent pas, dès lors où nous n'exprimons pas nos désaccords, nos émotions, nos attentes au fur et à mesure qu'ils se présentent... que nous ne collaborons pas pour trouver la meilleure solution qui convienne le mieux à tous...
- trop exigeant avec les autres (donc avec nous même), nous nous laissons poluer par nos déceptions...personne n'est à la hauteur, personne ne nous comprend, ce qui nous donnent l'impression de vivre des échecs succéssifs, que nous sommes incapables de faire les bons choix...Les frustrations s'entassent mais nous n'osons pas les exprimer! ...Notre vie n'est que déséquilibre...quand ça va bien dans un domaine, ça va mal dans l'autre...lassitude face aux épreuves que nous estimons injustes >>> STOP! nous dit notre corps! il est temps de raisonner autrement! il faut apprendre à communiquer avec les autres afin de connaitre les limites de chacun. Il est temps de prendre notre vie en main et de choisir de mettre enfin en place les actions pour accepter de voir NOS compétences, NOS capacités!

Les maladies de reins (calculs reinaux, néphrite, infection urinaire etc...) nous invitent à entendre qu'il faut vivre nos émotions et ne pas les retenir...il faut les vivre pour qu'elles puissent faire leurs "oeuvres"...Biensur que ce n'est pas évident!
Notre corps nous dit qu'il faut prendre conscience de nos capacités, de nos valeurs, de notre libre arbitre pour faire NOS choix dans L'AMOUR

SCIATIQUE :

La sciatique nous parle de notre peur de perdre quelque chose! généralement, lié au matériel et la crainte de mauvaises conséquences affectives!
Ex : peur de perdre mon emploi > ne plus pouvoir assumer le train de vie actuel > mon conjoint risque de mal le vivre > sentiment d'impuissance > peur d'être incompris, jugé > mon conjoint me quittera ou m'en voudra...
Lorsque la sciatique nous fait signe, elle nous parle de notre insécurité (injustifiée) face à notre avenir, notre difficulté d'adaptation face à un changement qui nous semble avoir été "imposé", notre refus de nous soumettre à l'autorité (ou ce qui la symbolise...patron, parent, conjoint etc...).
Il se peut aussi que vous ayez envi de vous rapprocher ou de vous éloigner d'une personne mais que vous n'êtes pas prêt à assumer les changements qui en découleront, les décisions à prendre, les actes à poser.
Elle nous parle également d'une éventuelle rancune que nous refusons d'exprimer...vous sentez vous coincé, agressé à tord, poussé ou obligé à agir contre votre gré?
Vous sentez vous responsable du bonheur des autres au détriment du votre? votre corps vous dit que vous leurs en voulez car vous avez compris que vous vous empêchiez de vivre VOS petits bonheurs "à cause d'eux" ou "pour eux", mais en tout cas, pas pour VOUS!
Vous gardez trop de tension (nerf sciatique) en vous afin de vous "contraindre" à ne pas trop avancer de peur de perdre! mais de perdre quoi ??perdre qui ?? êtes vous certain que perdre c'est forcément un échec? être impuissant? être faible? ne plus être fiable?
En fonction de la jambe concernée, vous pourrez affiner l'explication.
La jambe droite vous parlera de votre peur matériel vous faisant craindre de manquer d'argent et de ne plus pouvoir assumer vos resposablités, votre devoir de "pilier". Vous sentez vous trahit? avez vous l'impression d'un déséquilibre dans votre vie? vous sentez vous obligé de prendre une direction qui ne vous plait pas? si oui, pourquoi acceptez vous? de quoi ou de qui avez vous peur?
La jambe gauche vous parlera de votre peur de ne plus être à la hauteur, de ne plus pouvoir donner, de vous sentir "diminué" face aux gens que vous aimez. Peut être avez vous également l'impression de subir une injustice "je travail beaucoup, je fais des sacrifices pour ma famille, mes proches, mon patron, mes collègues etc et je ne reçoi aucun soutien, pas de reconnaissance telle que je crois la mériter", pas de réconfort, pas d'encouragements, pas de remerciements...".
Votre corps vous invite à accepter de changer votre point de vue face à des certitudes, des règles, des "croyances", des habitudes car elles vous empêchent d'avancer vers votre épanouissement.
Il est temps de vous poser et de regarder quelle direction vous souhaitez prendre, d'entendre que vous êtes le seul véritable frein à votre avancée par votre refus d'envisager d'autres façons de faire ou de voir pour atteindre votre objectif! Prenez conscience de vos capacités, de vos qualités et de vos limites! Ouvrez encore et toujours votre esprit!

TALON :

C'est la partie arrière du pied, c'est sur lui que repose notre poids, notre équilibre, notre soutien.
C'est la partie la plus dure du pied, la plus "solide" ou en tout cas, la moins fragile...
Il symbolise le passé, nos racines, la sécurité.
Souffrir du talon c'est avant toute chose l'expression d'une angoisse, d'une peur face au changement, à la sensation d'un manque de liberté concernant notre avenir.
C'est également l'expression d'un paradoxe! Vouloir changer de situation car la "stagnation" n'est plus supportable MAIS avoir peur de la conséquence de ces changements...d'où le besoin d'avoir l'accord d'un "adulte" car dans ce cas présent, c'est l'enfant qui est en nous qui exprime sa peur >> "je veux avancer mais j'ai besoin de me sentir soutenu, encouragé, que les gens aient confiance en moi, mes choix...besoin d'avoir l'approbation de mes proches".
Nous seul avons les clés de notre bonheur! c'est A NOUS que revient le POUVOIR DE NOTRE CHANGEMENT...
Prenons le temps de nous aimer pour sentir ce qui est BON POUR NOUS...

THYROIDE :

La thyroïde est une glande à la base du cou, au niveau de la gorge qui a pour principale fonction de secréter des hormones dans le sang pour veiller au bon foctionnement de différents organes. Elle active des hormones indispensables à notre survie!
Qui dit survie dit urgence, qui dit urgence dit temps...Donc dès que vous avez un problème de thyroïde, elle vous invite à "explorer" la situation, le conflit au travers de ces 3 premières pistes (survie? urgence? temps?) .

Puisqu'elle est à la base du cou, de la gorge, elle est en lien avec la parole et/ou notre capacité à avaler.
Elle est comme une porte d'accès à l'expression, à la parole qui sert également de bouclier face aux attaques (devez vous répondre au risque de...? ou devez vous nous taire au risque de..?. )
Elle nous sert à laisser sortir ou a retenir le "morceau" ... Vous reste t il en travers de la gorge?! ou décidez vous de le cracher?

Etant reliée au centre de la parole, la thyroïde nous permet d'exprimer nos besoins, notre capacité à prendre des décisions.

Elle nous parle de notre positionnement par rapport à la peur de ne pas avoir assez de temps ou au contraire, vouloir le ralentir. C'est pour celà qu'elle aura 2 façons de nous transmettre l'info

1- l'hyperthyroïdie = il faut faire vite, j'ai peur de ne pas arriver à temps, il faut que je me sauve, il faut rattraper le temps perdu, je ne suis pas assez rapide etc...
ou
2- l'hypothyroïdie = c'était mieux avant, je n'aurai jamais dû naitre, je n'y arriverai pas, je me sens impuissant(e), je dois prendre le temps de la réflexion etc...

Que ce soit l'hyperthyroïdie ou l'hypothyroîdie, elles nous parleront de notre sentiment d'impuissance face à ce que nous voudrions dire ou faire, face à une incompréhension, une peur de "non acceptation" de la part des autres.

Lorsque la thyroïde rentre en "maladie", elle nous invite donc à nous positionner face à nos besoins, nos choix en prenant le temps de considérer le caractère d'urgence et surtout de les exprimer, de les concrétiser...

La vie n'est pas une course, c'est une succession d'expérimentations mise à notre service pour nous épanouir!! Prenons le temps qu'il faut pour vivre chaque expérience ...
Prenons le temps du recul, du positionnement pour faire de notre mieux, par amour et respect de soi!
Si je devais résumer le message de la thyroïde, je dirais que c'est une invitation à prendre NOTRE temps pour OSER dire et faire ce qui permet de garder la lumière de vie en nous allumer le plus souvent et longtemps possible

TORTICOLIS :

La toute 1ère question à se poser est : ai je mal pour dire oui (inclinaison avant-arrière) ou pour dire non (mouvement latéral)?
Le torticolis vous empêche de tourner la tête afin de vous éviter de regarder sous un autre angle une situation qui ne vous convient pas ...
Est ce par fièrté? vous sentez vous obligé de rester la tête haute? droite? Envi de fuir une rencontre , une situation?
 Lorsque le torticolis arrive regardez avec objectivité, ce que vous avez prévu de faire à court terme et surtout si c'est 1 chose que vous voulez vraiment faire...
Si vous n'avez rien de prévu, alors essayer de voir ce qui s'est passé dans les dernières 48h! qui avez vous vu, qu'avez vous fait qui vous ait déplu, blessé, renvoyé à de mauvais souvenirs et auquel vous auriez aimé OSER DIRE NON ou auquel VOUS N'OSEZ PAS DIRE OUI!...
votre patron, votre travail, votre épouse, votre mari, vos enfants, vos parents, vos amis etc... ? Peut être est ce un non ou un oui qui attend d'être exprimé depuis trop longtemps et que vous n'avez jamais osé prononcer! Peur du jugement, des conséquences, du rejet, du malentendu etc...? Alors vous avez refoulé ce désir et la "tension du non dit" s'accumule. Peut-être que ce NON ou ce OUI vous font tellement peur que vous les avez refoulés! tellement refoulés que vous les avez "effacés" de votre esprit... Votre corps vient donc vous rappeler que ce NON ou ce OUI non dit vous "hantent" et qu'il est temps de le prononcer ! inutile de vous mentir à vous même. Votre corps essaye de vous faire comprendre que vous avez pris ou allez prendre 1 décision pour de mauvaises raisons! Ca ne veut pas dire que la décision n'est pas bonne mais que vous risquez d'être déçu parque votre motivation n'est pas celle qui vous apportera ce que vous voulez! ...soyez à votre écoute, faites preuve de plus de souplesse, d'ouverture d'esprit!...

 

VERRUES :

Les verrues sont une excroissance de la peau sur une partie du corps.
Essayons, au travers de la définition ci-dessus, de les comprendre pas à pas …

 Excroissance : Tumeur (tu-meurs…) bénigne ! ce mot envoie donc un sous entendu de colère, de souffrance et de danger au cerveau.

Peau : C’est la 1ère partie de nous qui est en contact avec l’extérieur. Tous les problèmes de peaux nous parleront d’abord d’un « conflit » de séparation et/ou de dévalorisation  (réelle ou vécue comme tel). 

Donc, on peut dire que les verrues nous parlent d’une souffrance, d’une colère que nous entretenons inconsciemment en rapport avec un sentiment de séparation. La partie du corps touchée par les verrues nous apportera des précisions.
L’autre aspect c’est qu’une excroissance ce n’est pas quelque chose de beau, nous aurons donc aussi une « tonalité » de dégout, de souillure, de honte, de méchanceté, dans le ressenti par rapport à ce sentiment de séparation.
D’autre part, dans l’inconscient collectif, la verrue n’est elle pas une des principales caractéristiques physique des sorcières ? 🙂 Qui est la sorcière? vous? 

Comme je le disais un peu plus haut, la localisation des verrues nous apportera une précision.
Voici quelques généralités sur leurs localisations les plus courantes : 

VISAGE = estime de soi, apparence, jugement de soi par rapport à soi, perdre la face
MAINS = action, positionnement dans la relation humaine, rapport au père
PIEDS = concret, constat, réalité, rapport à la mère

Les verrues deviennent une sorte de refuge qui nous permet de fuir cette réalité qui nous semble si dangereuse, si insupportable.

  • Peur de ne pas être à la hauteur ? par rapport à quelle exigence ?...
  • Sentiment de ne pas être à sa place ? de ne pas avoir de place ? par rapport à qui ?
  • Honte d'une émotion, d’un acte, d’un geste, d’une pensée qui puissent  être « jugés » ou vécus dans le ressenti de sale, « dégueulasse », injuste, pas normal etc…
  • Sentiment de frustration ? De quoi ? par rapport à qui ? à quoi ?
  • Sentiment de dévalorisation par rapport à la notion de performance (sportive, professionnelle, affective, financière etc...) ? de ne pas réussir à ? de ne pas être à la hauteur ?
  • Envie de performer pour plaire à qui ? pour me rapprocher de qui ? pour nettoyer quelle souillure ?
  • Doute quant au droit au bonheur ? Pas une assez belle personne pour le mériter ? qui vous fait douter de ce droit ?
  • Peur de ne pas être beau, belle (dans tous les sens du terme) au point de ne pas mériter l’amour ni le respect pour ce que vous êtes ? pensez vous que vous serez plus beau ou plus belle en « pliant » à la volonté, aux attentes de… ? de qui ? Comme qui ?
  • Etes vous si « laid » par rapport à ce que vous avez dit ou fait qui mérite une telle stigmatisation visible par tous (ou uniquement par vous, peu importe) ? Pourquoi être votre propre « bourreau » ? pourquoi vous punir ? Quel bénéfice secondaire se cache derrière ?... 

Si vous deviez décrire une verrue, ressemblerait elle à un sac ou à des ventouses?, selon votre réponse, vous aurez une information supplémentaire. 

SAC : Quelles sont toutes ces choses que je cache dans ce sac?, que je n’ose pas vivre au grand jour à cause d’une des peurs peut être citées ci-dessus ? une créativité, un art, une compétence, une croyance, une idée, une envie ect ? Quelles sont ces émotions, ces rêves, ces envies, ce talent, refoulés, cachés qui pourraient vous mettre en danger s’ils étaient exprimés ? vécus ? 

VENTOUSES : quelle est cette situation , cette envie à laquelle je veux rester accroché et que j’ai vécue dans le rejet ou l’abandon ? Quelle est cette sécurité que je recherche ? 

Faisons un jeu de mot auditif pour mieux découvrir d'autres pistes plus subtiles :

VERRUE = VERROU – VERS OU (pousser par une personne pour aller vers…ou de sa propre volonté), VERS RUE qui vous a mis à la rue ?, et ce, dans n’importe quel sens du terme ( poussé vers la sortie ? sentiment d’infériorité etc…).
Vers qui, vers quoi avez-vous envie de vous « ruer » mais dont les conséquences vous effrayent ? 

La vie vous invite à reprendre contact avec votre vérité, à vivre votre vie selon vos choix dans le respect de l’être unique que vous êtes…
J’espère que ces grandes lignes pourront apporter un début de réponse afin que vos verrues puissent se « nourrir » d’amour et qu’elles puissent partir en paix.

 

 

 

***********************************************************************************************************

Avec vos maladies  (MAL A DIT), vos malaises (MAL à l'AISE), votre corps vous dit que vous êtes dans un mode de pensée négative qui vous empêche de prendre les bonnes décisions. Il est temps de voir la ou les situations sous un autre angle. Il est temps de faire la paix avec vous même, de faire "taire" votre égo qui aime tant avoir raison (comme tous les égos! c'est d'ailleurs son objectif principal🙂). Croyez en l'amour, au pardon, à l'écoute, au partage, au dialogue. Votre corps vous dit que vous entrez dans une phase de prise de conscience, que désormais vous avez les moyens de changer ce qui est important pour vous...
N'oubliez pas que vous êtes votre bien le PLUS PRECIEUX! prenez soin de vous...

J'espère que ces quelques lignes pourront vous aider dans votre quête vers VOTRE BONHEUR, VOTRE BIEN ETRE